Le blogue d'impôts canadien d'ImpôtExpert

Le blogue d'impôts canadien et plus, avec notre expert-fiscaliste Gerry Vittoratos.



Pourquoi les enfants qui ont des notions de base en fiscalité deviennent-ils des adultes plus heureux?

par UFile Team Équipe ImpôtExpert | janv. 10, 2017   Commentaires:

Ufile blog Tax Smart Kids

Comme l'a si bien noté l'humoriste et comédien américain Bill Murray, la meilleure façon d'enseigner aux enfants le fonctionnement des impôts est de manger 30 % de leur crème glacée.

Alors que les enfants grandissent et deviennent de petits adultes, il est de notre devoir - et c'est aussi notre fierté - en tant que tuteurs de les accompagner dans leur cheminement et de célébrer les moments marquants de leur vie. Apprendre à nager et à monter à vélo, terminer les études secondaires et l'obtention d'un premier emploi sont des moments qui deviennent des souvenirs heureux que nous apprenons à chérir avec le passage des années.

Le jour où votre petit adulte commence son tout premier emploi, il ou elle devient officiellement un contribuable canadien. Cela signifie que votre enfant est maintenant un citoyen qui contribue à la stabilité et à la croissance d'une ville, d'une province et d'un pays. Il s'agit là d'un moment à célébrer fièrement, non seulement pour les parents, mais aussi pour les enfants.

Il y a cependant un problème. Le système fiscal canadien est compliqué à comprendre, même pour les adultes. S'imaginer devoir l'expliquer à un jeune peut s'avérer une expérience éprouvante et nous sommes portés à considérer cette tâche comme un fardeau ou un stress dans la vie, au lieu de le percevoir comme un autre moment marquant - et dont nous devrions être extrêmement fiers.

« Super! Quand commence-t-on à célébrer, » nous demanderez-vous?

Il n'existe aucune recette miracle pour expliquer à vos petits amours les grands mystères des finances personnelles lorsque viendra le moment fatidique. Il suffit de prêter attention aux indices. Par exemple, lorsque votre enfant reçoit un cadeau en argent et exprime le désir de le dépenser, c'est là le moment propice pour entamer une conversation sur la littératie financière - comment et pourquoi nous dépensons et économisons de l'argent. Inversement, en ce qui a trait aux impôts, attendez le moment où ils recevront leur premier chèque de paie. C'est seulement à ce moment-là que nous réalisons tous que non, nous ne pouvons pas dépenser tous les dollars que nous gagnons, et ce, pour une raison très importante!

Alors que vous et votre petit adulte commencez votre cheminement vers la littératie financière, voici quelques questions qui pourraient être posées - ainsi que quelques réponses rapides et faciles qui pourront vous aider :  

Pourquoi payons-nous des impôts? 

Nos trois niveaux de gouvernement - local, provincial et fédéral - perçoivent des impôts pour constituer et maintenir une réserve d'argent. C'est ce qu'on appelle « le Trésor public » et on l'utilise pour payer les services que chaque Canadien peut utiliser et dont il peut profiter chaque fois que c'est nécessaire. Cela comprend les écoles publiques, les bibliothèques, les parcs, les soins de santé, les autoroutes et plus encore. Le service de distribution de l'électricité et les services publics - comme le personnel enseignant, les policiers et les pompiers - sont deux services auxquels nous ne pensons pas toujours, mais qui sont rémunérés à l'aide des impôts et qui jouent tous deux un rôle très important pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité de notre espace public tous les jours.

Y a-t-il différents types d’impôt?

Il existe trois impôts directs principaux payés par les Canadiens :

  • l’impôt sur le revenu : ce que nous payons sur le revenu que nous gagnons;
  • la taxe de vente : ce que nous payons sur les produits et les services que nous achetons; et
  • l’impôt foncier : ce que nous payons sur le terrain sur lequel nous construisons notre maison ou sur lequel nous détenons notre maison.

En général, l'impôt sur le revenu et les taxes de vente sont perçus au niveau fédéral par l'Agence du revenu du Canada (ARC) et distribués aux provinces et aux villes. Le Québec recueille ces impôts à l'échelle provinciale, et les provinces qui ont des taxes de vente provinciales particulières percevront elles aussi des recettes. Les impôts fonciers sont quant à eux perçus au niveau municipal. Pour en savoir plus sur la façon dont les impôts sont distribués, veuillez consulter cette page du site Web du gouvernement du Canada.

Comment fonctionnent les impôts?

Les impôts, ou les déductions fiscales, sont mis en place automatiquement lorsque vous effectuez vos paiements (pensez : achats, facture de téléphone portable) et gagnez un revenu (pensez : chèque de paie). Quand vous faites un paiement pour un bien ou un service, le détaillant ou le fournisseur de services ajoutera automatiquement le montant de la taxe nécessaire pour effectuer l'achat. C'est la taxe de vente. Lorsque vous recevez un paiement pour le travail que vous faites pour votre employeur, une partie de votre chèque de paie sera automatiquement réaffectée pour aider à financer le Trésor public. C'est l'impôt sur le revenu. Les pourcentages de déductions fiscales, ou les frais d'impôt, dépendent de l'endroit où vous habitez, parce que chaque ville et chaque province utilise les fonds publics différemment pour servir les collectivités en fonction de leurs besoins individuels. Pour en savoir plus sur la façon dont les impôts fonctionnent, veuillez consulter cette page du site Web de l'ARC.

Qui paie des impôts? 

Chaque Canadien qui a gagné un revenu d'une entreprise publique ou privée paie des impôts. Chacun paie sa juste part aussi, laquelle est déterminée selon le montant d'argent que vous avez gagné dans une année et à quelle étape de votre vie vous êtes parvenu. Cela comprend tout le monde, des élèves du secondaire qui travaillent à temps partiel aux personnes retraitées partout au pays. 

Le fait d'inculquer à nos enfants un sentiment de fierté quant à la façon dont les Canadiens et les Canadiennes travaillent ensemble pour contribuer à protéger et à faire progresser nos villes, nos provinces et notre pays, créera un environnement propice où nos petits adultes pourront apprendre en toute confiance à gérer eux-mêmes leurs finances et leurs déclarations de revenus. Et surtout, ils comprendront que payer ses impôts et produire sa déclaration de revenus ne sont pas des contraintes frustrantes dans la vie, mais en fait constituent le ciment qui permet à nos communautés de se consolider afin qu'elles puissent se développer dans la joie, en santé et en sécurité!

Suivez-nous sur Facebook et Twitter pour obtenir les nouvelles et les mises à jour les plus récentes concernant la déclaration de revenus 2016 et le logiciel d'impôt en ligne ImpôtExpert.

Laisser un commentaire