Le blogue d'impôts canadien d'ImpôtExpert

Le blogue d'impôts canadien et plus, avec notre expert-fiscaliste Gerry Vittoratos.



Blogueurs et influenceurs

par UFile Team Équipe ImpôtExpert | mars 19, 2019   Commentaires:

Le blogue d'ImpôtExpert - Influenceurs

Vous vous êtes taillé une place au sein des médias sociaux et avez trouvé une façon d’en tirer un revenu. Que ce soit avec un blogue ou des balados, ou en influençant les tendances sur des plateformes comme Facebook, YouTube et Instagram, le revenu issu de ces sources est imposable. Mais comment faut-il le déclarer? Poursuivez votre lecture pour en savoir davantage.

Suis-je une entreprise?

Oui, le revenu que vous recevez comme blogueur ou influenceur Web est considéré comme un revenu d’entreprise selon l’Agence du revenu du Canada (ARC). Comme vous ne recevez pas de chèque de paie hebdomadaire ou bimensuel d’un employeur, et personne ne vous impose un horaire de travail ou des consignes et directives, vous êtes donc une entreprise. Bien que vos sources de revenus soient différentes de celles d’une entreprise traditionnelle, il s’agit néanmoins d’un revenu d’entreprise brut. D’un point de vue fiscal, ceci vous procure deux avantages :

  • Vous n’avez pas à payer d’impôt sur ce revenu avant le 30 avril de l’année suivante, lorsque vous produirez votre déclaration de revenus.
  • Pour réduire vos impôts, vous pouvez déduire de votre revenu d'entreprise brut les dépenses engagées aux fins de votre entreprise.

Si je reçois des produits gratuits au lieu de contreparties monétaires, dois-je les déclarer comme revenu?

Oui. Si un produit vous a été offert pour que vous en fassiez la promotion dans votre blogue ou via les médias sociaux, la valeur d'un tel cadeau est considérée comme un paiement pour services rendus et doit donc être ajoutée à votre revenu d’entreprise brut.

Quelles déductions puis-je réclamer?

Étant donné que les activités inhérentes à ce type d’entreprise se déroulent généralement à la maison, vous pouvez déduire les dépenses liées à l’utilisation d’un espace de travail à domicile pour les fins de votre entreprise. Il y a lieu d'insister sur les mots « espace de travail » puisqu'en effet, vous pouvez déduire des dépenses de logement mais seulement pour la portion aménagée pour vous permettre d'accomplir votre travail. Ainsi, les dépenses admissibles doivent être calculées au prorata de la portion réservée à votre travail en rapport avec la superficie totale de votre domicile (superficie de l’espace de travail divisée par la superficie totale des lieux). De plus, cet espace de travail doit servir principalement à gagner votre revenu d’entreprise.   

Les dépenses de travail à domicile qui sont admissibles incluent une portion des frais d’entretien comme le chauffage, les primes d’assurance résidentielle, l’électricité et les produits de nettoyage. Vous pouvez également réclamer une portion des taxes foncières, de l’intérêt hypothécaire et de la déduction pour amortissement, ou de votre loyer si vous êtes locataire.

Des dépenses comme les frais de téléphone cellulaire et d’Internet à domicile doivent également être calculées au prorata de l’usage dédié à l’entreprise, selon la formule mentionnée plus haut.

Si vous utilisez votre voiture pour les fins de votre entreprise, vous pouvez déduire des frais de véhicule à moteur admissibles comme les coûts de l’entretien, des réparations et du carburant, la déduction pour amortissement, les frais de location, les primes d’assurance, les droits d’immatriculation et permis. Là encore, ces dépenses doivent être calculées au prorata de l’usage dédié à votre entreprise. Par exemple, si 30 % du kilométrage accumulé pour l’année est imputable aux activités de votre entreprise, vous pouvez déduire de votre revenu d’entreprise brut 30 % des dépenses admissibles. 

Mes impôts seront-ils élevés quand je produirai ma déclaration de revenus?

C’est fort possible. Contrairement à un employé dont les impôts sont payés sous forme de retenues sur la paie durant l’année, un travailleur indépendant ne paie les impôts dus sur son revenu d’entreprise qu’après avoir produit sa déclaration de revenus. Si c'est votre cas, lorsque votre entreprise connaitra un essor important, il est probable que le gouvernement vous demandera de verser des acomptes provisionnels en vertu desquels vous paierez des impôts anticipés sous forme de versements trimestriels. Ceci aura l’avantage de vous éviter le choc de votre vie au moment de produire votre déclaration de revenus.

Souhaitez-vous en savoir plus sur le traitement fiscal du revenu tiré des médias sociaux? Suivez-nous sur Facebook et Twitter pour des nouvelles et mises à jour concernant la déclaration de revenus de 2018 et le logiciel en ligne ImpôtExpert. Consultez Parlons impôt pour obtenir des réponses précises à toutes vos questions sur la déclaration de revenus de 2018.

Laisser un commentaire