Frais de bureau à domicile : comparaison entre un employé et un travailleur indépendant

Le blogue d'impôts canadien d'ImpôtExpert

Le blogue d'impôts canadien et plus, avec notre expert-fiscaliste Gerry Vittoratos.



Frais de bureau à domicile : comparaison entre un employé et un travailleur indépendant

par UFile Team Équipe ImpôtExpert | mai 05, 2021   Commentaires:

UFile Blog - Home office expenses

Les frais de bureau à domicile sont actuellement le sujet de l’heure en fiscalité, et ce en raison de la pandémie de COVID-19. En effet, beaucoup sont maintenant tenus de travailler à la maison, et d’autres ont opté pour l’économie collaborative afin de joindre les deux bouts. Il est donc important de savoir quelles dépenses sont admissibles au titre des frais de bureau à domicile, que vous soyez employé ou travailleur indépendant. 

Similarités entre les employés et les travailleurs indépendants

Que vous réclamiez des frais de bureau à domicile en tant qu’employé ou travailleur indépendant, les conditions générales d’admissibilité sont les mêmes. Notamment, votre bureau à domicile doit répondre à l’une des conditions suivantes :

  • Ce bureau est votre principal lieu de travail (plus de 50 % du temps).
  • Vous utilisez ce bureau uniquement pour gagner votre revenu d’emploi. Vous devez également l’utiliser de façon régulière et continue pour rencontrer des clients ou d’autres personnes pour les fins de votre travail.

Les dépenses que vous souhaitez réclamer doivent être calculées au prorata de la portion de votre domicile qui est utilisée comme espace de travail par rapport à l’ensemble de votre demeure. Par exemple, si votre bureau à domicile occupe 10 % de la superficie totale de votre demeure, vous ne pouvez réclamer que 10 % des dépenses admissibles.

Les travailleurs indépendants peuvent réclamer plus de dépenses

En règle générale, un travailleur indépendant peut réclamer un plus grand nombre de dépenses qu’un employé. Par exemple, un employé ne peut pas réclamer les dépenses engagées à titre de propriétaire, comme les intérêts hypothécaires et la déduction pour amortissement, mais un travailleur indépendant le peut. Les accessoires informatiques (écran d’ordinateur, souris, clavier, casque d’écoute, etc.) et le mobilier (bureau, fauteuil) sont également des dépenses que les employés ne peuvent pas réclamer.

Il existe également des distinctions entre les employés salariés et les employés à commission. Entre autres, un employé qui gagne un revenu de commission peut réclamer les primes d’assurance habitation et les taxes foncières, alors qu’un employé salarié n’a pas cette option.

Le tableau ci-après est un sommaire comparatif des dépenses admissibles au titre des frais de bureau à domicile.


Dépense

Employé

salarié

Employé

à commission

Travailleur indépendant

Chauffage

Oui

Oui

Oui

Électricité

Oui

Oui

Oui

Assurance

Non

Oui

Oui

Entretien

Oui

Oui

Oui

Intérêts hypothécaires

Non

Non

Oui

Taxes foncières

Non

Oui

Oui

Loyer

Oui

Oui

Oui

DPA (amortissement)

Non

Non

Oui

Frais d’accès à l’Internet

Oui

Oui

Oui

Frais de cellulaire

Oui

Oui

Oui

Access. informatiques *

Non

Non

Oui

Mobilier *

Non

Non

Oui

* Pour les travailleurs indépendants, ces dépenses seraient réclamées comme déduction pour amortissement.